Résistance numérique 1/2

https://odysee.com/@r%C3%A9sistants:6/resistance-numerique-1-2:f?

Si les rencontres physiques sont primordiales pour se constituer un réseau de proximité solide, il ne faut en aucun cas négliger ce que le numérique nous apporte. Fuir tous les services internet est une erreur et c’est vite oublier que c’est grâce à ces derniers que nous avons pu nous réunir, alerter, prendre conscience et partager nos connaissances.
Ne blâmons pas les outils mais plutôt la manière de les utiliser.

Internet et la surveillance de masse

Il est naïf de penser que nous sommes en sécurité sur internet. Nos ordinateurs, nos smartphones, nos applications et logiciels sont pour la plupart de véritables mouchards nous espionnant en continue.
Les services gratuits que sont les réseaux sociaux et autres plateformes se nourrissent de nos données personnelles. C’est leur modèle économique.

Si c’est gratuit c’est que le produit, c’est nous.

Vos données personnelles valent de l’or et sont au cœur d’enjeux stratégiques majeurs.
Il y a deux raisons principales:

  1. Pour nous ficher politiquement. Nos opinions, les Renseignements Généraux les connaissent déjà probablement.
  2. Pour nous ficher commercialement, et revendre nos données aux sociétés privées, et non pas qu’à des publicitaires.

Beaucoup d’entre nous prétendent ne rien avoir à se reprocher ou se moquent que leurs données soient traitées pour x raison. Il est vrai, ces opérations sont transparentes, mais pas sans effets !
D’autres se targuent d’être de grands courageux à ne pas se cacher derrière un pseudonyme. Très bien, nous avons besoin de courageux mais, là n’est pas la question !
Prenez conscience qu’en agissant de le sorte, nous alimentons le système en leur servant ces précieuses données sur un plateau. Nous leur donnons allègrement de quoi croître et devenir extrêmement puissants. Nous faisons référence aux « GAFAM & Co » qui sont les principaux acteurs de la mise en place de leur « Nouvel Ordre Mondial ».


Nous voulons entrer en Résistance et lutter contre le système ?
Alors faisons en sorte de leur couper les vivres et de leur rendre la tâche compliquée !
Ils ne doivent plus rien obtenir de nous. Ceci fait parti de notre stratégie de sécession.

Voici les deux premiers points de la Résistance numérique

Privilégier l’anonymat en toute circonstance

Le gouvernement travaille sur des lois pour lever l’anonymat sur internet, sous des prétextes toujours plus fallacieux faisant appel aux bons sentiments. Simplement parce qu’il souhaite nous garder sous contrôle, avoir un œil sur tous nos faits et gestes.
Ne leur donnons pas cette possibilité.
Évitons de publier des photos, d’utiliser notre nom ou toute autre information pouvant nous relier à notre entité légale.

Créer un alter ego.

Autrement dit, un « autre moi », une entité fictive qui va nous permettre de nous engager en Résistance sans mettre en péril notre entité légale.
Ça consiste tout simplement à utiliser un pseudonyme, une adresse email associée et tout autre information ne pouvant leur permettre de remonter jusqu’à notre véritable identité.
Il est donc plutôt judicieux de faire vivre son entité légale normalement pour des raisons professionnelles et pour ses besoins courants. Et, d’utiliser notre alter ego pour les réseaux sociaux où nos opinions politiques sont engagés et donc, surveillés.

Ces conseils ne peuvent se substituer à quelques notions plus techniques que nous aborderons prochainement.
Cependant, ils constituent déjà de bonnes pratiques accessibles à tous.

Bien sûr, votre alter ego respecte également la charte éthique LEDR.
Se couvrir pour nuire au système, non pas aux individus.


\R

Agissez, partagez et faisons les tomber !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.