Embarquer vers l’émancipation ou rester à quai ?

Chaine Odysee : https://odysee.com/@r%C3%A9sistants:6/embarquer-vers-emancipation-ou-rester-a-quai:5


Résistants,

Il semblerait que la période estivale ait impacté la dynamique générale, même si nous idéalisons le fait que la Résistance ne prenne jamais de vacances.

Rassurons nous, il y a du mouvement dans les coulisses de la Résistance.
Au rayon des bonnes nouvelles, nous constatons que nous sommes réellement nombreux à prendre conscience que notre liberté nous échappe.
Les collectifs sont en lien et essaient d’interconnecter des actions, et même s’il y a de nombreux axes d’amélioration dans bien des domaines, ces faits là sont plutôt encourageants.
Tout ça pour dire : ne lâchez pas, tout vient à point… à qui sait se sortir les doigts.

Concernant L’essor des \Résistants et la Stratégie d’émancipation collective, qui pour rappel est une stratégie libre et open source, si on peut dire, mis à disposition des individus et collectifs qui souhaitent se sortir du pétrin que nous nommons « citoyenneté ».

Celle-ci se matérialise concrètement sous deux formes :

  1. Les cellules locales et leurs spécificités à découvrir ou redécouvrir sur notre site internet.
  2. L’administration des êtres vivants, qui n’a évidemment rien à voir avec l’administration de la Ripoublique. Nous employons ce terme pour imager le fait de devoir s’organiser pour faire reconnaître la juridiction des êtres vivants libres.

Soyez à présent attentifs parce qu’il s’agit là d’un point crucial de la Stratégie d’émancipation collective :
plutôt que de faire des actions individuelles dans son coin pour ses petits intérêts pécuniaires, pour esquiver les impôts, les amendes ou que sais-je encore, l’idée est de nous rassembler pour faire valoir notre légitimité d’Êtres vivants libres via cette juridiction.
En somme, nous rassembler derrière la seule étiquette qui devrait faire l’unanimité, et que finalement, seuls les transhumanistes pourraient remettre en question, c’est l’étiquette qui nous défini tous comme des êtres vivants, de surcroît libres et non consentants.
Ce qui nécessite que nous nous revendiquions tous, à notre convenance, de cette juridiction par le biais de documents attestant de cette appartenance.
Il est évident que si nous restons dispersés sur des initiatives diverses, aussi belles soient-elles, la reconnaissance de notre légitimité n’en sera que moins efficace.

Donc, arrêtons d’agir en regardant le bout de notre nez, à essayer d’échapper aux différentes taxes et impositions comme une priorité absolue, et rendons nos démarches plus légitimes et efficaces en œuvrant collectivement.
Toutes nos actions seraient tellement plus aisées si nous appliquions ce principe.

Concernant notre projet dit de « Fondation » censé amorcer cette idée.
Nos textes fondateurs sont posés, l’approche pour sa formalisation est définie.
Le parcours d’émancipation individuel est en place et beaucoup de belles âmes sont disposées à guider les moins avancés qui nous rejoignent.
Reste à présent à nous fédérer en grand nombre pour sa concrétisation à grande échelle.
Quant à cela… N’espérez pas attendre qu’autrui fasse le travail à votre place sinon, il ne restera qu’à troquer votre représentativité contre un crédit sociale à la chinoise.

Le train de l’émancipation est sur le point de partir et il serait dommage de rester à quai.

Alors, plutôt que de consommer de l’information qui fait tourner en rond dans l’enclos, plutôt que de butiner d’initiative en initiative en espérant qu’une solution miracle y soit présentée comme tombée du ciel… Positionnez-vous et jetez enfin votre dévolu sur une initiative pour laquelle vous avez une forte conviction et, engagez-vous !
Où sont les guerriers, gardiens du vivant ?
Le film 300, reprenant l’épopée des spartiates à mis tout le monde d’accord pour montrer qu’une poignée de déterminés pouvaient faire la différence.

Finissez-en avec les manifestations, les pétitions, les blocages, les courriers aux corrompus qui nous chie sur la gueule, les réclamations bidons, vos efforts pour sensibiliser et convaincre des individus inintéressés, apeurés, soumis et conditionnés.
Vous avez des convictions, des compétences, du temps à investir, rejoignez-nous !
Chaque être vivant à son rôle à jouer, sans la moindre exception.

Le détail des démarches seront communiquées très prochainement.
Restez à l’écoute sur notre canal Telegram, la voie vous sera proposée toute tracée.

La Stratégie d’émancipation collective et sa proposition d’administration des Êtres Vivants, solution ultime face au totalitarisme actuel, représente une réelle porte de sortie.
Si vous en êtes convaincus, alors votre première œuvre sera de la partager avec force et conviction.

Ralliez la \Résistance et organisons la \Résilience !

Agissez, partagez et faisons les tomber !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.