Résistance: quelles solutions pour demain 1/2

Lien vers la vidéo hébergée sur Odysee

Résistants,

Nous serons beaucoup moins efficaces si nous sommes dispersés sur divers combats.
Prenons un exemple récent :

Les Gilets Jaunes ont manifestés à de nombreuses reprises dans les rues de France, ce qui a eu pour conséquence d’agacer les commerçants qui voyaient leurs commerces dégradés par des milices infiltrées aux ordres pour discréditer le mouvement. Résultats, ces commerçants ne se sont pas reconnus dans l’initiative des Gilets Jaunes.

Plus récemment à cause de la mascarade Covid19, les commerçants/restaurateurs sont descendus dans la rue pour manifester contre la fermeture de leurs commerces. Et, ils n’ont pas eu le soutien des Gilets Jaunes.

Aujourd’hui, tout le monde défend son petit bout de gras et encore une fois, nous sommes éparpillés sur des combats qui nous divisent et nous rendent moins forts.

L’heure est venue de prendre du recul et de regarder l’ensemble de nos problématiques qui proviennent toutes d’une même source : l’oligarchie mondialiste que l’on appel l’état profond. Ce sont bien eux qui sont derrière notre situation désastreuse qui amène les Gilets Jaunes, les commerçants et tout un peuple à manifester son désarroi.

Nos positions

D’une manière très succincte, nous communiquons nos positions sur les sujets qui déchaînent les passions et qui, à notre sens, nous détournent de l’essentiel.

La possibilité d’un coup d’état

S’il est parfaitement légitime, prendre les armes aujourd’hui est un risque inconsidéré. Nous n’avons actuellement pas les moyens de renverser le système de cette manière là.
L’armée est un corps d’état, trop de soldats sont encore dans l’obéissance aveugle de cette institution dont les objectifs sont subordonnés aux objectifs politiques de cet État. Il est donc osé de croire que l’armée puisse se retourner contre sa hiérarchie dans l’état actuel des choses. Il n’y a qu’à voir la force de frappe de l’État et les moyens déployés lorsque le peuple se révolte.

De plus, il serait ambitieux d’espérer que de simples citoyens désarmés d’un quelconque pays d’Europe puissent se rebeller face à une armée mondialiste qui ne laisserait aucun pays qu’elle contrôle se faire déborder.

Le Frexit 

Il permettrait de nous recentrer sur nous-mêmes et, de nous libérer du carcan de l’Europe qui est une escroquerie mondialiste. D’accord… Mais l’Europe n’est pas la seule à maintenir la France dans une prison, car tant bien même que nous réussissons à en sortir, les gouvernants resteront les mêmes à l’échelle mondiale et resteront nos geôliers.

Le Nationalisme

Attention à son double sens.
Il est pertinent dans la mesure où nous resserrons nos liens.
Il ne l’est plus du tout si nous venons à nous quereller sur des considérations raciales et culturelles.
La propagande ayant parfaitement opéré pour nous fractionner et nous détourner de la possibilité de nous entendre et pire, de la possibilité de nous unir. L’oligarchie use des pires méthodes, notamment celle qui consiste à diviser pour mieux régner.

La fermeture des frontières est une nécessité mais ne nous y trompons pas :
Quand le sage montre l’oligarchie, l’idiot regarde l’immigré.

Les divers aspects de la démocratie

Que ce soit via référendum, le RIC, le tirage au sort ou tout autre initiative souhaitant replacer le peuple au centre des décisions politiques, nous sommes convaincu que nous ne pourrons pas nous faire une place dans l’échiquier de la mafia mondialiste, à défaut de nous en être au moins partiellement débarrassé.
Car il est vain de penser que l’oligarchie ne tentera pas de récupérer, discréditer ou détruire toute initiative allant à l’encontre du Nouvel Ordre Mondial.

Les syndicats

Ils ne sont que des outils créés par le système patronal pour proposer de faux moyens aux salariés.
Les syndiqués se battent pour sauver leurs emplois alors que c’est leur pays qui s’effondre. A quoi bon tenter de sauver le mobilier d’un bateau qui coule ?

La politique

Qui englobe les sujets précédemment cités, ne peut-être un chemin vers un meilleur futur car on ne combat pas un ennemi avec les outils qu’il a lui-même créé pour nous piéger.
Honoré de Balzac disait de la politique :

« La France est un pays qui adore changer de gouvernement à condition que ce soit toujours le même. »

Honoré de Balzac

Les manifestations

Elles sont inutiles car n’ont jamais réellement apporté la moindre satisfaction si ce n’est celle de vous contenter avec de simples miettes. Notez que le système à ses groupuscules pour infiltrer et discrétiser tout mouvement contestataire.
De plus, l’état a durci les mesures de répression face aux manifestants et les a rendu dangereuses pour votre intégrité physique.

Les pétitions

Elles sont majoritairement utilisées pour ficher les individus en fonction de leurs opinions, mais pas que. La récolte d’information est une stratégie aussi commerciale que politique.
Si elles permettent de régler quelques affaires, elles sont inefficaces lorsque l’on s’attaque à des sujets d’une plus grande importance.
Cependant, si vous souhaitez tenter votre chance : utilisez un pseudo, une adresse email jetable et tout ça derrière un VPN pour garantir un minimum d’anonymat.

Les microsociétés alternatives

Elles représentent certainement des idées de modèles sociétaux pour demain.
Mais l’urgence est de contrer le projet mondialiste. Même s’il est prudent d’anticiper, doit-on reprocher à ceux qui s’y engagent d’abandonner le navire de la Résistance pour tenter leur chance dans leur paradis artificiel, loin de tout conflit ? Créer un village gaulois en plein milieu de l’empire Romain, ce n’est que retarder l’échéance de se faire envahir et exterminer un jour ou l’autre, si encore une fois, le problème n’est pas réglé à la source.

Le survivalisme

Nous devrions tous en maîtriser les rudiments.
Attention cependant à ne pas tomber dans un mode de vie trop individualiste. Nous ne pouvons bâtir sur la survie qui n’est pas un projet d’avenir, il est uniquement adapté à une situation d’urgence car par définition, la survie ne dure qu’un temps.
L’autonomie est une démarche bien plus pérenne d’assurer notre avenir.

L’homme providentiel

Quant à l’homme providentiel, nous pensons que c’est une erreur que de remettre ses espoirs sur un quelconque individu, aussi charismatique soit-il.
A quel point sommes nous devenu passifs et irresponsables pour remettre les clés de nos destinés aux premiers venus qui sauront nous vendre leurs belles idées.
Ne pas être acteur de son avenir c’est passer à coté de son existence.
Et puisque l’heure est à l’altruisme et aux bons sentiments, sachez avant toute chose qu’être passif au vu des évènements actuels, revient à considérablement nuire à tout un peuple.

Albert Einstein faisait remarquer la chose suivante :

« Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. »

Albert Einstein

Beaucoup d’entre nous attendent le messie, peu importe le nom qu’il porte ou la forme qu’il prend, nous sommes déjà suffisamment dos au mur pour nous permettre d’attendre davantage sans envisager un plan B.
Car le salut ne viendra que des suites d’un éveil collectif et massif du peuple.

Pour résumer notre point de vue

Il est donc inutile de vouloir combattre directement contre les injustices que sont la guerre, la dette, la famine ou la pauvreté si nous ne nous débarrassons pas de ceux qui en sont responsables.

Ne perdez plus votre énergie dans ce qui n’a jamais fonctionné. Sortons de ces impasses et sortez-y vos proches, le message doit circuler.

Nos propositions

Point de magie ou de coup d’éclat irréaliste. La réforme de notre société passe par un gros travail de fond.

Ce travail s’articule autour de deux points cruciaux :

Point 1 : l’organisation d’un réseau d’action et d’entraide non contrôlé par le système

Au vu de l’accélération du plan mondialiste, il est urgent de créer un réseau parallèle suffisamment soudé pour résister et agir concrètement en réplique à ce que nous impose l’oligarchie mondialiste : réformes liberticides, vaccination, puçage, paupérisation et tant d’autres.

Nos principales Actions sont détaillées sur le site internet des Résistants : Nos Actions

Point 2 : Connaître son ennemi comme soi-même

La stratégie est une partie de l’art militaire qui consiste à préparer et diriger l’ensemble des opérations de la guerre. Elle est une logique implicite ou explicite pour atteindre un objectif complexe et à long terme

Pour que nous soyons réellement efficaces, il faut que nous sachons où et comment agir.

Ce point fondamental sera traité indépendamment dans la seconde partie de ce communiqué.

\R

Likez, partagez et faisons les tomber !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *